Johannes Lohmann : une réflexion ontologique sur le sens et sur les langues

O'Connell, Anne-Marie (2016) Johannes Lohmann : une réflexion ontologique sur le sens et sur les langues.

[img]
Preview
Text
Download (381kB) | Preview
Official URL: https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-0132869...

Abstract

Johannes Lohmann : une réflexion ontologique sur le sens et sur les langues Les recherches de l'universitaire allemand Johannes Lohmann (1895-1983), linguiste, philosophe et musicologue, se situent au confluent de plusieurs disciplines. Philologue de formation, il soutint son doctorat sur la philologie des langues slaves à Berlin en 1921 et reçut son habilitation en linguistique comparée sous la direction de Wilhelm Shulze. Elle fut suivie par une seconde en 1933 à l'université de Fribourg et celle de Bâle, où il fut chargé de cours jusqu'en 1939, avant que lui soit conféré le titre de Professeur. En tant que spécialiste de l'indo-européen, il s'est avant tout attaché à l'étude de la morphologie des langues, orientation qui se reflète dans son ouvrage Genus und Sexus, publié en 1932 1. Refusant de se cantonner à une seule discipline, il se tourna résolument vers la linguistique générale et la philosophie du langage, en témoigne Philosophie und Sprachwissenschaft qui parut en 1965 2. Sans abandonner ses précédentes recherches, il aborda également le domaine de la théorie musicale avec l'important ouvrage Musikè und Logos, paru en 1970 3. Le parcours semble éclectique, mais il n'en conserve pas moins quelques lignes de force permettant d'unifier les différentes approches théoriques qui furent les siennes. En 1949 il fonda, avec Walter Bröcker, philosophe spécialiste de Platon et ancien étudiant d'Heidegger, la revue universitaire Lexis. Les deux savants, dans une « profession de foi » parue en français dans le premier numéro, y écrivirent que « la 'chose pour nous' est conditionnée par la manière dans laquelle nous la voyons et que cette manière dépend d'abord de la 'forme intérieure' de notre langue qui doit façonner notre pensée sans que nous nous en apercevions. Or, puisque cette forme représente un choix arbitraire, par rapport à la 'chose en soi', entre diverses possibilités données a priori, et qui diffèrent radicalement l'une de l'autre, tout ce que nous pensons est nécessairement grevé par l'hypothèque d'un 'préjugé' inconscient qui doit cesser d'être ce qu'il a été au moment même où il a été reconnu comme tel ». Ces mots, au travers desquels on reconnaît des thèmes éminemment heideggériens.

Item Type: Monograph (Working Paper)
Language: French
Date: 2016
Uncontrolled Keywords: langue ; différence ontologique ; supposition ; Ockam ; Heidegger ; Humboldt ; in actu ; in habitu ; indo-européen ; chinois ; classification ; language ; ontological difference ; suppositio ; Occam ; Heidegger ; Humboldt ; in actu ; in habitu ; indo-euro
Subjects: I- LANGUE
Divisions: other
Institution: Université Toulouse Capitole
Site: UT1
Date Deposited: 22 Jun 2016 14:30
Last Modified: 18 Oct 2017 15:11
URI: http://publications.ut-capitole.fr/id/eprint/22139

Actions (login required)

View Item View Item

Downloads

Downloads per month over past year