Ni idolâtrie ni exécration. A propos de l'opposition de la Cour européenne des droits de l'homme à la démocratie.

Andriantsimbazovina, Joël (2018) Ni idolâtrie ni exécration. A propos de l'opposition de la Cour européenne des droits de l'homme à la démocratie. Constitutions : revue de droit constitutionnel appliqué (n°4). pp. 523-528.

Full text not available from this repository.

Abstract

La Cour européenne des droits de l’homme ne s’inscrit pas dans un courant post-démocratique car il est présomptueux et a-scientifique de prétendre donner une définition de la démocratie, dont l’articulation avec le droit n’apparaît d’ailleurs nulle part dans la Constitution française. La critique de la Cour équivaut à une critique des droits de l’homme puisque la Cour se borne à atteindre le but du Conseil de l’Europe, auquel les États ont consenti, qui est de réaliser une union plus étroite entre ses membres à travers la sauvegarde et le développement des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

Item Type: Article
Language: French
Date: December 2018
Refereed: Yes
Uncontrolled Keywords: European Court of Human Rights, Democracy, Human Rights, Constitutional Identity, Judge's power of interpretation, sovereignty
Keywords (French): cour européenne des droits de l’homme, démocratie,, droits de l’homme, identité constitutionnelle, pouvoir d’interprétation du juge, souveraineté
Subjects: A- DROIT > A3- Droit public > 3-1- Droit constitutionnel
A- DROIT > A8- Droit de l’Union Européenne
Divisions: Institut de recherche en droit européen, international et comparé (Toulouse)
Site: UT1
Date Deposited: 13 Mar 2019 10:42
Last Modified: 13 Mar 2019 10:42
URI: http://publications.ut-capitole.fr/id/eprint/32080

Actions (login required)

View Item View Item