La dissimulation : instrumentalisation d'une notion au service d'une politique répressive, note sous Cass. crim., 30 avril 2014, n° 13-82912, FD, D et a.Comm. 1411

Receveur, Bee (2014) La dissimulation : instrumentalisation d'une notion au service d'une politique répressive, note sous Cass. crim., 30 avril 2014, n° 13-82912, FD, D et a.Comm. 1411. La Semaine Juridique. Entreprise et affaires (JCP E) (31-34). pp. 36-39. [Caselaw headnote]

[img]
Preview
Text
Download (338kB) | Preview

Abstract

La Chambre criminelle choisit une acception extensive de la dissimulation, dans sa dimension tant matérielle que temporelle, pour retarder le point de départ de la prescription de l'abus de biens sociaux, laquelle suscite cependant quelque inquiétude.

Item Type: Caselaw headnote
Language: French
Date: 31 July 2014
Refereed: Yes
Keywords (French): Abus de biens sociaux, Prescription pénale, Point de départ, Dissimulation
Subjects: A- DROIT > A4- Droit privé > 4-2- Droit des affaires – droit commercial
Divisions: Institut de droit privé (Toulouse)
Site: UT1
Date Deposited: 22 Aug 2017 09:43
Last Modified: 18 Oct 2017 15:12
URI: http://publications.ut-capitole.fr/id/eprint/24207

Actions (login required)

View Item View Item

Downloads

Downloads per month over past year