La distinction des avantages matrimoniaux et des donations entre époux : Essai sur une fiction disqualificative

Guiguet-Schielé, Quentin (2013) La distinction des avantages matrimoniaux et des donations entre époux : Essai sur une fiction disqualificative. École doctorale Droit et Science Politique (Toulouse).

[img]
Preview
Text
Download (5MB) | Preview
Official URL: http://www.theses.fr/2013TOU10058

Abstract

La relation juridique fondamentale qu’entretiennent les avantages matrimoniaux et les donations entre époux est souvent résumée à l’aune de l’article 1527 du Code civil selon lequel les avantages matrimoniaux ne sont pas considérés comme des donations. L’ambition est de comprendre la nature et le fonctionnement de cette distinction fondamentale. Cette entreprise nécessite dans un premier temps d’éprouver la réalité de la disqualification légale selon laquelle les avantages matrimoniaux sont exclus des donations entre époux. L’étude du domaine et des critères de la distinction du titre gratuit et du titre onéreux démontre que l’avantage matrimonial est apte à s’inscrire dans une dimension gratuite. L’analyse des données catégoriques de l’acte libéral met en exergue l’aptitude de l’avantage matrimonial à consister en un déséquilibre économique consenti dans une intention libérale. Dès lors, la distinction ne peut qu’être fictive : l’existence d’une fiction disqualificative est ainsi révélée. Dans un second temps, la fiction disqualificative permet à l’avantage matrimonial de se présenter comme une voie concurrente à la libéralité pour la gratification du conjoint. Son efficacité doit être préservée, car elle procède d’une volonté législative qui remonte au Code Napoléon. Le domaine de la fiction doit donc être compris, ce qui nécessite une définition de la notion d’avantage matrimonial, désormais perçue comme utilitaire. Les effets de la fiction disqualificative doivent ensuite être organisés, car si l’objectif est la soustraction des dispositions du régime matrimonial aux règles contraignantes des libéralités conjugales, des tempéraments sont rendus nécessaires par la préservation de l’ordre public et des bonnes mœurs, dont le respect de la réserve héréditaire et la sanction de l’indignité successorale. La nature fictive de la distinction des avantages matrimoniaux et des donations entre époux révèle une utilité indéniable ; elle ne doit pas être anéantie mais renforcée, conformément aux vœux du législateur et aux intérêts des époux.

,

This study aims to understand the nature and function of the distinction between matrimonial benefits and gifts between spouses that is contained in article 1527 of the Civil Code. First, it is necessary to challenge the reality of the legal disqualification according to which matrimonial benefits are excluded from gifts between spouses. A study of this field, and of the criteria of the free of charge distinction demonstrates that matrimonial benefits can fall within a gratuitous scope. An analysis of the categorical data of the liberal act and it’s the effects on matrimonial benefits, demonstrates that matrimonial benefits can consist of an economically unbalanced consensus albeit agreed with liberal intention. Therefore, the distinction must be false, proving that the disqualification does not, in fact exist. Second, the effectiveness of this false distinction allows matrimonial benefits to be presented in competition with gifts for the benefit of the spouse. Its effectiveness must be protected because it was devised by a legislature that holds to the ideals of the Napoleonic Code. The nature of the fiction, which requires ‘matrimonial benefit’ to be defined, must thus be understood as practical. Its effects must be categorised because its objective is the dismantling of the matrimonial system and a move towards rules restricting matrimonial gifts, temperaments are necessary for the maintenance of public order and morals, including the heritage reserve and successional indignity. The false distinction between matrimonial benefits and gifts between spouses must not lead to its abolition, but rather should be strengthened according to the desire of the legislature and in the best interests of the spouses that it serves.

Item Type: Thesis (UNSPECIFIED)
Other titles: Distinction between matrimonial benefits and gifts between spouses
Language: French
Date: 14 November 2013
Keywords (French): Régimes matrimoniaux - Thèses et écrits académiques, Patrimoine - Thèses et écrits académiques, Successions et héritages - Thèses et écrits académiques, Donations entre époux - Thèses et écrits académiques, Époux - Thèses et écrits académiques
Subjects: A- DROIT > A4- Droit privé > 4-1- Droit civil
Divisions: Institut de droit privé (Toulouse)
Ecole doctorale: École doctorale Droit et Science Politique (Toulouse)
Site: UT1
Date Deposited: 26 Feb 2014 08:26
Last Modified: 25 Jan 2018 13:35
OAI ID: 2013TOU10058
URI: http://publications.ut-capitole.fr/id/eprint/14102

Actions (login required)

View Item View Item